Frénésie

Crédits : Itachi Uchiwa par ? NB : Le personnage n'a aucun lien avec mon histoire. 
Je l'ai simplement choisi pour son côté sombre afin d'illustrer ce texte court.




Un voile de velours noir obscurcit mon âme. Une âme damnée pour avoir goûté à la vengeance. Le sang coule sur mes mains et seul mon visage insondable peut masquer le monstre qui séjourne en moi. Mon esprit sombre dans la décadence. Les cauchemars se répètent, les visages de ceux dont j'ai ôté la vie défilent dans ma tête et des voix me murmurent à l'oreille les dernières confidences de la Mort. Je suis hanté par des hurlements d'outre-tombe qui n'ont de cesse d'anéantir ma raison. Les fantômes de mes crimes dansent dans mes pupilles inondées de noirceur. Rongée par une souffrance invisible, pris de frénésie, je m'abandonne à mes démons quand l'insomnie ne me permet pas de leur échapper. Alors, je succombe aux vices de ce monde, croyant y trouver une échappatoire, mais ils ne font qu’accentuer mes tourments. Mon être se déchire, je me brise jusqu'à n'être plus qu'une ombre aussi sombre que le plumage d'un corbeau. Frappé par la fatalité, les chaînes de mon funeste destin m'oppressent et je me reclus dans une rage obscure.

Seulement, dans la solitude de ma nuit, j'ai trouvé mon étoile. Une innocente poupée qui dégage une clarté capable d'irradier les ténèbres. Je me suis montré incapable de lui faire du mal. Je n'ai pas su me résoudre à lui ôter sa lumière. Elle est une lueur d'espoir que je me refuse à ternir. Son regard, d'une sensibilité intense, transperce mon cœur que je croyais bridé pour l'éternité. Je sens qu'elle réveille en moi des sentiments enfouis depuis longtemps. C'est un papillon du jour. J'appartiens à la nuit, et son éclat m'attire. Son enivrant parfum de pêche attise mes sens, mais elle est un fruit que je ne peux croquer sans le consumer. La frôler sans m'imaginer capturer ses lèvres et presser son corps contre le mien m'est impossible. Je ne parviens pas à éteindre ce feu ardent. Elle est mon obsession, ma tentation. J'en suis ivre et éperdu. Le désir palpite dans mes veines, m'invitant à succomber à une passion que je refoule. 

« Ô toi ma rose blanche, éloigne-toi de moi avant que tes délicats pétales ne se teintent d'un rouge sempiternel. »

Mon commentaire : Un texte court qui met à l'honneur le sentiment de frénésie, à travers les pensées d'un homme rongé par ses crimes, mais amoureux d'une femme qu'il ne veut pas blesser. L'amour et le crime s’entremêlent pour faire naître une passion ardente. 

Partager ce post :

4 commentaires:

  1. Salut, suite à ta petite pub sur mon blog je suis venue voir tes textes.

    Je ne sais trop quoi dire, le fait que ce soit pas une fanfiction ne me dérange pas surtout que l'anonymat de l'homme permet de l'imaginer quel qu'il soit... Je n'ai vraiment pas l'habitude de texte court mais si je dois dire qu'il ma plu.

    J'ai apprécie ta manière de mélanger "romantisme" et "horreur" et puis, je ne sais comment l'exprimer mais le vocabulaire est plus rechercher, ce qui change des fanfictions et qui avouons-le, ça fais du bien. ;)

    La musique est super bien choisie. Ni trop joyeuse, ni vraiment effrayante...

    Ps : Pourrais-tu m'ajouter à tes VIP sur ton blog http://fanfiction-sakura-itachi.skyrock.com/, pour lire tes fanfictions ? Merci d'avance et bonne continuation.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Hey ! Merci pour ton passage. Ton commentaire argumenté m’a très fait plaisir ! Je serais ravie de t’ajouter à mes VIP sur mon ancien blog, mais il faut que tu saches que les textes qui y sont écrits remontent à quelque année. La qualité n’est pas la même que ceux que tu pourras lire sur mon blog actuel. Au plaisir de te revoir par ici !

      Supprimer
  2. tu a style d'écriture magnifique

    RépondreSupprimer

Aide pour envoyer un commentaire : cliquez sur Sélectionner le profil puis choisissez comment vous souhaitez apparaître. Par exemple, Nom/URL pour poster avec un pseudo, Anonyme pour poster en anonyme, etc...